mardi 29 juillet 2014

Ces îles, trop loin...

Ces îles

où vous posez le pied
sont celles
que l'on voit
depuis les côtes mauriciennes.
Celles que l'on regarde
de loin
en y rêvant
et sur lesquelles
on ne va pas
ou peut-être
une fois.
Des bateaux posent ici
des grappes de touristes
pour un pique-nique et un bain.
J'y suis restée des journées entières
et des nuits
des soirées qui ne peuvent s'arrêter
des jours commencés tôt
alpaguée.
J'y suis restée
accrochée aux pages
de "La quarantaine" de  JMG le Clezio
et alors
Maurice
me paraissait bien terne
à côté de la vie
de ceux
qui étaient
sur ces îles, trop loin.
Ecoutez
quelques pages se sont glissées
dans "Instantanés du monde sur l'île Plate" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau

lundi 28 juillet 2014

Un homme qui se souvient

Tristan Bréville est un homme qui se souvient
qui parle aussi
rappelez-vous (ou sinon, cliquez ici)
s'il vous dit
"allons en ballade"
c'est pas pour la beauté du lieu
pas seulement.
Pas pour faire un bon pique-nique
pas seulement.
Pas pour le plaisir de la découverte
pas seulement.
C'est aussi
pour entretenir sa mémoire
et la nôtre
et la vôtre.
Alors évidemment
quand vous partez
avec lui
et toute sa famille
à l'île Plate
à une encablure de son île Maurice
ce n'est pas
pour une partie de pêche.
Enfin si
pêche aux souvenirs
pêche aux photos
parce que cet homme
est aussi
photographe.
Un homme à la mémoire surexposée
c'est toujours
passionnant
Ecoutez-le dans "Instantanés du monde à l'île Plate" (cliquez ici pour entendre l'émission) 
Photographie©Anne Bonneau

jeudi 17 juillet 2014

Chargez!

Ils arrivent
les yeux collés de sommeil
parfois au dernier moment
des voitures
déboulent en cataractes
et freinent secs
sur le quai.
Ces gens-là
les passagers des bateaux
assurant ce que le bitume ne peut
entre les terres seychelloises
montent en titubant.
Et à côté
il y a
les coques de noix
se balaçant sur les eaux grasses
avec ceux
qui vivent là
entre l'eau
et l'eau.
S'ils sont à quai
ce n'est que pour charger
décharger
transporter
tout ce que la terre permet de porter.
Sur les cargos
comme "la Belle Séraphina"
naviguent des boeufs
des vélos
du manger et du boire
du fer et du poisson
des cartons
des ballots
des barils.
La vie.
Ecoutez-la dans "Instantanés du monde sur le Port de Victoria" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau

mercredi 16 juillet 2014

Orage à l'horizon

Non ce n'est pas la route
entre St Pierre
et Miquelon.
Mais aux Seychelles
entre Mahé et Praslin.
Mais ça ne veut pas dire
qu'on se la coule douce
dans ces eaux-là
quelques tempêtes
de temps en temps
quelques beaux grains
comme celui là
qui dans deux minutes
va obliger les passagers
à se coller contre les vitres
sur le pont
pour éviter d'être trempés
( l'eau de pluie est chaude, faut-il le rappeler, on n'est pas à St Pierre ou Miquelon)
quelques pirates aussi parfois
enfin
plutôt un peu plus loin...
ça bouge un peu sur le cata
ça n’empêche pas
les affamés du petit matin
de dévorer
chips
et éclairs au chocolat
au bar
Ecoutez ce passager Seychellois
fier
de sa première traversée
un exploit
dans "Instantanés du monde  sur le Port de Victoria" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau

mardi 15 juillet 2014

La régulière

Leur régulière à eux
c'est le trio
Mahé-Praslin-La Digue.
On ne se mouche pas du coude.
Pourtant
ça n'a pas l'air
de les faire
frétiller
de joie
cette belle virée
entre trois belles
du monde.
Le capitaine fait la moue
"toujours la même chose"
l'ingénieur
comme on l'appelle ici
a l'oeil qui luit
encore un peu.
Mais
quand il s'agit
d'évoquer
les lointaines
inaccessibles
et délicieuses
Farquhar ou Aldabra

c'est autre chose.
Mahé-Praslin-La Digue
leur périph'
à eux
Ecoutez-les, dans "Instantanés du monde sur le port de Victoria" (cliquez ici pour entendre l'émission)Photographie©Anne Bonneau


lundi 14 juillet 2014

Levez le coq!

C'est pas parce que vous êtes en vacances
qu'il faut faire la grasse!
- mh
moi je dis ça
mais à l'heure
où ce billet
est posté
automatiquement
je pense que là
je suis encore
dans les bras
de Morphée
même s'il ne s'appelle pas Morphée-
bref
quand j'ai pris cette photo
je n'étais pas en vacances
malgré les apparences
- mh
oui
y'a des gens
comme moi
qui ne partent pas aux Seychelles
pour les vacances
mais 
pour travailler-
bref.
Oui bon ben faites comme vous voulez
ce que je voulais dire
juste
c'est que si vous voulez
choper votre bateau
pour les îles
faut se lever tôt.
Ecoutez
à l'heure de la sieste par exemple
c'est bien
"Instantanés du monde sur le Port de Victoria" (cliquez ici pour entendre l'émission)
et vous comprendrez
qu'être en vacances
aux Seychelles
c'est pas de tout repos.
Oui
mais ça fait de belles photos
un touriste
qui
se lève
tôt.
CQFD
et zou
au lit!
Photographie©Anne Bonneau

 

vendredi 11 juillet 2014

Sous le paradis

Sous la voute
des arbres
vous êtes au sec
à l'ombre
au frais.
Au-dessus
ça remue
vous n'entendez que le souffle
ténu
du vent
dans les palmes
vous avancez
sur le sentier
assez obscur
et pan
vous tombez
sur quelques sépultures

sur cette île déserte
au coeur
d'un archipel
paradisiaque
du moins, d'allure paradisiaque.
C'est qu'il s'est passé des choses
dans cet archipel
des Seychelles
au fil des ans.
Brendon Grimshaw l'avait appris
en nettoyant son île
quelques sépultures trouvées là
et même
un fantôme
baladeur.
Vous avancez sous la voute des arbres
assez sombre en vérité
et vous filez
un peu plus vite
dans un drôle de silence.
Ecoutez
je l'ai capté
dans "Instantanés du monde sur l'île Moyenne" (cliquez ici pour entendre l'émission, et si elle n'y est plus, cherchez dans les archives)
Photographie©Anne Bonneau