vendredi 28 novembre 2014

Sans les mots

Il y a bien quelques traits
quelques points
quelques ponts
quelques TA RA
écrits sur le tableau noir.
Mais pas un mot
dans ce cours de toere.
Tout passe
par les yeux.
L'observation
des plus grands.
Les petits dérapent
s'accrochent aux rythmes
au TA RA
et aux yeux du prof.
Et ça joue.
concentrés
sans sourire
"On peut pas rire!
Si, quand on se trompe, on rit, quand même!"
Ecoutez ces petits passionnés
du toere
dans "Instantanés du monde à Hauti" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau

jeudi 27 novembre 2014

Pour de vrai!

Je suis arrivée en retard
à la répétition
ils étaient tous déjà là.
Contents de me voir
pas moins que moi!
Je me suis faite toute petite
enfin
j'ai essayé
et je les ai laissés jouer.
Mais bon
je croyais que c'était une répétition
ça prenait plutôt des allures de concert
pas du tout le genre de couac
et autres hésitations
d'une répèt normale.
Je me suis demandé
s'ils ne s'étaient pas entraînés avant
deux heures durant
juste
pour m'impressionner.
J'ai insisté un peu auprès d'Avril
pour entendre les débutants
"mais ils sont tous débutants!"
Ah d'accord.
Et ces débutants-là
en 24 secondes nagra en main
ils comprennent tout de suite
et jouent
comme s'ils avaient fait ça
depuis toujours.
ça énerve un peu
quand on est un débutant
laborieux... (comme moi...)
Ecoutez-les, non mais écoutez-les
dans "Instantanés du monde à Hauti" (cliquez ici pour les entendre)
Photographie©Anne Bonneau

mercredi 26 novembre 2014

Tu seras musicienne, mon fils

Elle parle
elle parle
qu'est ce qu'elle parle
Avril
dans sa voiture de la poste.
Elle alpague les gens
leur tend les lettres
sort
bondit de sa voiture
et remonte
roule
et murmure aussi
"Ce que j'aime, moi, c'est la musique"
et monte le son.
Je le baisse
pas terrible pour l'interview.
Elle parle
elle parle
et dit des trucs
parfois
étranges
comme
"même si t'es une femme, tu peux chanter, ici, hein"
C'est vrai
et jouer de la musique aussi
d'ailleurs
il y avait même cette petite
dans le cours de toere
au milieu des garçons.
Ouf.
Ecoutez-là, dans "Instantanés du monde à Hauti" (cliquez ici pour les entendre, toutes, chanter, et jouer)
Photographie©Anne Bonneau

mardi 25 novembre 2014

Pause déjeuner, pause ukulélé

Elle n'hésite à oublier
sa pause-déjeuner
Avril
pour aller jouer
du ukulélé.
Elle pourrait
elle pourrait
l'embarquer avec elle
dans son 4X4 de la poste
qu'elle fait tourner
chaque jour
autour de l'île
telle une Marilyn
en virée.
Parce que son Amérique
c'est ça
à Avril
la musique.
Un passe-temps
qu'elle dit.
je dirais
un dévore-temps
à la voir
jouer
composer
enseigner.
Ecoutez-là, dans "Instantanés du monde à Hauti" (cliquez ici pour l'entendre jouer)
Photographie©Anne Bonneau

lundi 24 novembre 2014

Vous êtes dedans!


Vous êtes dedans.
Vous êtes passés,
vous avez entendu,
vous avez été touchés,
étonnés,
interpelés
vous m’avez donné vos mots,
vos idées,
vos histoires,
votre vie,
vos envies,
vos interrogations
dans les « Instantanés du monde ».
Et aujourd’hui, figurez-vous
que les Instantanés vont plus loin!
Ils s’écoutent toujours, mais se lisent aussi, se regardent, 
se feuillettent puisque voilà
" Instantanés du monde "  parait en livre !
Et vous êtes dedans.
Vos vies, vos témoignages,
mais aussi votre pays,
votre curiosité,
votre intérêt pour l’autre,
pour hier,
pour l’ailleurs.

Je suis ravie de vous convier à ce petit bout de voyage avec nous, 
de l’Inde du Sud à Zanzibar
30 « pays »,
des photos,
des sons à traverser,
à picorer,
à dévorer.
Ne manquent que les parfums.
Mais ça, vous saurez les imaginer…

Instantanés du monde, le livre, est sorti le 20 novembre en librairies.
En savoir plus ? 
En lire un morceau ? 
Avant tout le monde (oui, même avant tout le monde c’est possible !!!) 
En écouter un bout ? 
Le faire connaître ? 
Le partager ?

Faire chanter

Elles se pressent
sitôt la cloche sonnée
vers le temple
où là
elles pourront
chanter.
Il faut les suivre
se plonger dans le culte
en langue Rurutu
et se laisser porter
par des polyphonies
que l'on ne peut saisir
qui semblent ne jamais
vouloir
s'arrêter.
Plus complexes
plus raffinées
qu'ailleurs?
"Plus riche!" lance Gisèle
avec plus de notes dedans
et des subtilités
que l'on ne trouve qu'ici.
N'allez pas montrer trop vite votre enthousiasme hein
on n'est pas là pour s'émerveiller
des performances
des chanteurs.
C'est juste
pour rendre gloire
à Dieu.
"Sinon, on chante dans les bringues, aussi, hein! "ajoute Avril
Ecoutez-les toutes
ces chanteuses de tous bords
dans "Instantanés du monde à Hauti" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau

samedi 22 novembre 2014

Loin de quoi?

"T'y vas toute seule à Hatiheu?"
qu'on m'a demandé
au petit quai.
"Ben oui, pourquoi?"
"Tu feras attention sur la route, il a plu."
Ah.
J'aime pas trop ce genre de recommandation
sauf quand ça vient
de ceux qui me connaissent
et me prennent pour une dingue
parce que je pars
toute seule.
Bon.
Mais là
c'était pas dit au hasard
sans doute
et j'ai vite compris
en avançant vers la vallée
que les troncs venaient sans doute tout juste d'être poussés sur le bas-coté
et que nom d'un chien
oui
ça glissait.
En arrivant
Yvonne m'a parlé
de la route d'il y a trente ans
"Pas une route-voiture, une piste cavalière. On mettait cinq heures et demi pour venir.
Maintenant, à cheval, on met deux heures".
ça glisse aussi un cheval?
Tient, j'essaierai, la prochaine fois.
Ecoutez la vie dans les vallées marquisiennes
dans "Instantanés du monde, à Hatiheu" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau