lundi 30 mai 2016

De la terre entre les orteils

Grande terre. 
Le nom en impose
et pourtant
c’est le plus souvent vers les grandes eaux de la grande terre que l’on se tourne
ce lagon immense de l’île de Mayotte qui fait sa renommée. 
Pourtant, la terre mahoraise n’est presque pas moins avare de richesses. 
Coiffée de vert des massifs 
où grouillent sur les sentiers 
autant de semelles que de plantes de pied. 
Chemins ancestraux marqués par des générations 
sous le couvert des forêts primaires
des centaines d’essence d’arbres et de fleurs
de fougères et de lianes 
où se plait une faune 
souvent invisible
parfois silencieuse.
Sur les chemins de la grande terre, on croise du monde
comme cet homme 
qui vous salue
au milieu de nulle part
une marmite énorme en équilibre sur la tête.
"Instantanés du monde à Grande Terre"
à écouter aujourd'hui à 13H30 sur La1ère.fr
Photographie © Anne Bonneau

Ecrire, enfin

Barlen s'est décidé
un jour
à venir
revenir
vivre
ici
à Trou d'Eau Douce.
Pour écrire
disait-il.
Trou d'Eau Douce
(avec toutes ces majuscules, je ne sais pas, en tout cas, pour moi, un lieu majuscule...)
ce n'est
c'est
-c'est selon-
un village
sur la côte Est de l’île Maurice
la venteuse
Trou d'Eau Douce
un village
populaire
"Où l'on vit comme des pauvres, mais joyeusement tout de même"
dit Barlen Pyamootoo.
Il y parvint
à écrire
enfin
pour notre plus grand bonheur
et le sien aussi sans doute
après
une longue route
écoutez-le
dans "Instantanés du monde à Trou d'Eau Douce"
Photographie © Anne Bonneau

samedi 28 mai 2016

Qui frappe?

Il est très discret
cet artisan laconique
frappant doucement
les motifs de bois sculpté
empesé de pâte colorée
roulant tranquillement le chariot de bois
faisant des aller-retour ralenti
d'un bout à l'autre de la table.
C'est calme
il n'y a pas de vent
pas de mauvaises odeurs
comme on pourrait le penser
quand on parle de teinture
un métronome
cet artisan laconique
écoutez-le dans Instantanés du monde à Ajrakh Pur
Photographie © Anne Bonneau