mercredi 22 février 2017

Egalité, vous avez dit égalité?


ça se passe comme ça
chez les Bhils de l'Inde
Hommes et femmes sont quasi égaux
et pour vous dire
comme on est loin
des usages tacites et néanmoins illégaux
de l'Inde
ici
la dot
n'existe pas.
Y'a juste un truc
qui s'appelle
"le prix de la mariée"
Mais c'est le contraire
de la dot
traditionnelle
où les parents de filles s'arrachent les cheveux
les dents
le rein
pour payer la dot
de leur belle.
( mais oui, j'exagère, enfin, pas tant que ça hein...)
Parce qu'ici
chez les Bhils
c'est le gars
qui doit payer la noce.
Vu les beautés qui déboulent à chaque coin de ruelles
ça se défend!!! Non?
Photographie©Anne Bonneau

mardi 21 février 2017

Vie privée

Elle est en train de travailler
Hassina Ali
quand on arrive
à Pembeni.
Pas étonnant
elle travaille
tout le temps.
devant chez elle
entre son logis
et la route poudrée
du village.
Elle veut tout nous montrer
oui mais
pas nous laisser entrer
chez elle.
Elle sort les objets
un à un
fière de son travail
entrebâillant sa porte
et la refermant fissa
dévoilant ses créations
expliquant ses peines
ses espoirs
sa vie
son histoire.
Mais pas
ça
derrière
la
porte
de
bois.
Quoi, ça?
A vous de deviner...
Ecoutez sa voix
Photographie©Anne Bonneau

lundi 20 février 2017

Egalité

Là encore, il faut se lever de bonne heure
parce qu'après huit heures
les habitants disparaissent.
Les femmes aux champs
les hommes sur les chantiers
tous égaux
devant le turbin quotidien.
C'est un trait des tribus Bhils
l'égalité homme-femme.
Comparé au reste de l'Inde.
Ici on boit ensemble
on danse ensemble
hommes et femmes vont chercher l'eau à la pompe
s'occupent des enfants
gèrent le budget ( quand il y a un budget à gérer...) ensemble
et les femmes appellent leur mari
par leur prénom 
et non pas
comme ailleurs
ailleurs
dans l'Inde traditionnelle
sous des formules alambiquées respectueuses
"père de machin, père de truc".
Photographie©Anne Bonneau